A ce jour, j'ai commis deux romans publiés, d'autres sont soit en recherche d'éditeur soit en cours de travail, parce que le plus souvent l'écriture d'un roman se décompose en plusieurs phases, nécessitant des temps repos entre elles.

 

Il se trouve que ces deux romans sont tous les deux des "Space Opera" ce qui signifie pour ceux qui l'ignorent que la plus grande partie de l'intrigue se déroule dans l'espace. Toutefois, bien que leurs contextes et même leurs univers soient très proches, ces deux romans sont totalement indépendant et sont des oneshots

 

 

L'action des Enfants du Passé se déroule dans un futur très lointain. L'Humanité a dû quitter la Terre et s'est disséminée à travers la galaxie grâce à des arches d'exode qui pour certaines ont trouvé des planètes d’accueil pas trop hostiles sur lesquelles des colonies ont pu prospérer. 

 

En quittant la Terre, les Humains ont aussi découvert qu'ils n'étaient pas la seule forme de vie intelligente existante et ont dû apprendre à reconsidérer quelques unes de leur certitudes.

Vous l'aurez compris, si vous cherchez un roman épique de guerres interstellaires ou d'univers à sauver en 48 heures chrono, vous n'êtes pas à la bonne adresse.

Si en revanche, une vision du futur positive sans être utopique ne vous rebute pas, que vous êtes prêt à lever l'ancre pour enquêter sur ces étranges enfants surgis du passé, alors bienvenue à bord de l'Ombre, l'énorme navire musée de Djaël Scott Aldrin

Mon second roman, La Débusqueuse de Mondes, est d'abord sorti aux Éditions du Peuple de Mü, qui est très vite devenu Mü Éditions avant de subir une nouvelle mutation en intégrant les Éditions Mnémos sous le nom de Mu. On imagine mal à quel point la vie des petites maisons d'éditions peut être trépidante tant qu'on est pas pris dans ses tourbillons.

 

En avril 2019, Le Livre de Poche l'a ressorti au format... poche, lui accordant ainsi une seconde vie, avec les avantages d'une distribution beaucoup plus large.

 

Ici encore, l'action se déroule pour une grande part à bord d'un navire, mais celui-ci a la particularité d'être vivant, autonome et le coéquipier de sa "capitaine". Capitaine qui n'est pas humaine, d'ailleurs les Humains sont plutôt rares dans ce coin de notre galaxie où ils sont plus réputés pour leur chair que pour leur esprit.

 

La capitaine D'Guéba et son vieux complice le cybersquale, Koba, sillonnent la galaxie à la recherche de planètes "viabilisables" à ensemencer. Ils font dans le sur mesure et travaillent le plus souvent à la commande pour un Consortium qui s'est spécialisé dans l’évacuation de planète en phase terminale. Alors qu'ils sont en train d'expertiser une petite planète morte au fort potentiel, ils recueillent un naufragé qui va quelque peu bouleverser leur petite entreprise...