Un week-end fabuleux en Terre du Milieu

 

Ce week-end se tenait à Ménétrol les premières Aventuriales. Une aventure un peu folle qui a débuté autour d’une table entre copains avec des « et si on faisait… » et qui se termine en apothéose après des mois d’un travail acharné. D’ailleurs, si je n’en ai encore jamais parlé ici sur ce blog, c’est par manque de temps. Pour me consacrer à ce projet, j’ai même mis l’écriture en standby, ne m’autorisant que deux petites incartades : une nouvelle encore en soumission et un conte pour enfant (mon tout premier) qui sortira très bientôt.

Si le salon n’ouvrait ses portes aux visiteurs que le samedi, pour nous (les membres de l’Association Gandahar à l’origine de ce projet un peu fou) l’aventure a débuté le vendredi matin avec la mise en place. Notre partenaire, la librairie des Volcans fut un des premiers exposants sur place. Les éditeurs membres de notre association (Kitsunegary et l’Ivre Book) se sont eux aussi installés dès le matin afin d’être disponibles pour accueillir nos premiers invités. Malgré le trac, la bonne humeur était de la partie ainsi que le café servis généreusement par l’équipe cuisine déjà en place.

Parmi nos invités, certains n'ont pas hésité à se lever de bonne heure pour venir donner un coup de mains : le ton était donné !

 

Après un repas pris tardivement chez Louise, le restaurant de Ménétrol qui a servit de cantine à nos invités et aux exposants ayant fait ce choix, je m’en suis allée faire du repérage chez le Cadran Solaire avant d’aller récupérer Jean_Sébastien Guillermou, puis Nadia Coste pour leur séance de dédicace dans cette très sympathique librairie. Séance très réussie et qui augurait déjà bien de la suite.



Cette première journée s’est terminée joyeusement, mais fort tard à l’incontournable crêperie médiévale de Clermont-Ferrand, le 1513.


 

Samedi matin, 8h30, j'étais sur le pont. Les portes étaient déjà ouvertes, les Héritiers de la Forces installaient leur magnifique stand, très vites les derniers éditeurs ont commencé d'arriver. Quelques petits ajustements de dernière minute furent nécessaire, ainsi une de nos auteures a dû changer de place deux fois sans pour autant faire la grimace. Les premiers visiteurs ont commencé à arriver et tout s'est accéléré...

 

À titre personnel, ce samedi fut riche en émotions, à plus d’un titre. D’abord le plaisir de voir que le travail accompli ces derniers mois portait ses fruits, que le public était au rendez-vous, que les rares anicroches restaient anecdotiques. Je n’ai guère trouvé le temps de m’assoir, mais j’ai eu le plaisir de découvrir en avant première les illustrations réalisées par Guillaume Czakow pour le recueil de contes le Voyage Féérique de Jules. Rencontre qui je l’espère débouchera sur un chouette projet. J’ai également eu l’occasion de discuter de « l’avenir » de mon dernier roman, les choses se présentent plutôt bien : à suivre, donc…


 

Malgré que le fait que j’habite à près d’une heure de route, je suis rentrée sur Vichy en compagnie de Nathalie Bagadey et Valérie Simon. Une verveine citronnelle et nous voilà en train de papoter d’écriture, de lectures, séries… jusqu’à une heure avancée.

 

Dimanche, retour à Ménétrol. Moins d’une heure après l’ouverture des portes, on m’annonce plus de cent visiteurs : ça commence très fort ! Un tour de salle me permet de faire le point avec nos exposants, ils sont contents, de l’ambiance, de l’accueil, des sandwiches, du public… Les inquiétudes des premières heures sont oubliées. Notre Président a la pêche, oubliée la fatigue de ces derniers jours. Tout ça en valait la peine. À 14h, nous avons déjà dépassé nos prévisions et il en est de même pour la grande majorité de nos exposants.

 

Je n’ai assisté à aucune conférence, je n’ai pas plus vu le concours de cosplay que la parade et encore moins les démonstrations de l’Académie des Jedi d’Auvergne, juste grappillé de-ci de-là quelques photos de cosplayeurs. Je n’ai pas non plus passé assez de temps avec toutes les copines et copains présents sur le salon, ce dont je prends conscience au fur et à mesure que les uns et les autres plient bagages. L’envie de suspendre le temps flotte dans l’air, ceux qui le peuvent traînent. D’autant plus qu’il reste un baril de bière à terminer. D’une voix complètement éraillée, j’annonce une tournée générale à qui peut encore m’entendre.

 

Cette aventure se termine une fois de plus chez Louise, à discuter autour d'un bon repas avant de reprendre la route.


Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    Nathalie Bagadey (lundi, 28 septembre 2015 17:46)

    C'était super, merci pour l'accueil !!! ♥

  • #2

    Philippe Pinel (lundi, 28 septembre 2015 17:58)

    C'était super. Merci de ton accueil chaleureux. Les conférence étaient très intéressantes. Je me suis sauvé un peu comme un voleur, sans prendre congé et je m'en excuse. Rétroactivement je pensais à notre conversation concernant les affiches et les couvertures. Pourquoi ne pas lancer des appels à illustrations comme vous le faites pour les textes ?
    Ca pourrait donner lieu à une exposition de soumissions pour les prochaines Aventuriales.
    Toute l'équipe, vous avez fait un super travail.

  • #3

    Luce (lundi, 28 septembre 2015 18:45)

    En fait, Philippe, on n'a pas besoin pour le moment de lancer des appels à illustrations, car nous avons déjà des "volontaires" pour les prochains numéros. Pour le reste, c'était très chouette de te croiser. à bientôt à Roanne, j'espère

  • #4

    procrastinator (lundi, 28 septembre 2015 21:45)

    Un chouette compte-rendu pour un évènement inoubliable, à renouveler :-)

  • #5

    Roanne (lundi, 28 septembre 2015 21:53)

    Je ne vais pas faire original : c'est un très beau salon, une vraie réussite pour une première édition. Bravo pour tout !
    (je n'ai pas eu non plus le temps de suivre une conf' ni de voir les cosplays, tant pis !)

  • #6

    Domi (mardi, 29 septembre 2015 22:20)

    Ben, on l'a fait, hein ??? !!! Et tu as été une sacrée loco, chère Taki ! <3