Un bouquin surprenant, déroutant…

 




Très noir, ai-je lu quelque part. Pas tant que ça, répondrais-je. Nadia, ne fait pas dans la complaisance, son vampire n’est pas un tendre. Aucun romantisme ne vient colorer cette fable cruelle et implacable. Vain n’est pas glamour, ce n’est pas non plus un psychopathe, juste un ado à la recherche d’une reconnaissance qui le fuit sans cesse.

Il y a quelque chose de clinique dans la façon qu’à Nadia de raconter cette histoire, mais qui est aussi froidement efficace et elle arrive à rendre ce tueur fanatique presque attachant. Même si j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, il m’a vite été bien difficile d’interrompre ma lecture. Je voulais savoir…

 

Chose rare, ce roman a influencé mes rêves et pas de manière très agréable, sans pour autant verser dans le cauchemar. Question d’atmosphère !

 

Bref un bouquin, surprenant, déroutant, qui ne laisse pas indifférent.

 

PS, la chute est assez inattendue et je trouve fort dommage que des chroniqueurs prennent sur eux de la révéler.

Écrire commentaire

Commentaires : 0