L’inculture, l’illettrisme ou la dysorthographie sont-ils des choix ?



À surfer sur la toile, je vois partout ceux qui se surnomment souvent eux-mêmes les nazis de l’orthographe se moquer ou fustiger ceux qui ont eu le malheur de commettre la moindre faute. Qui peut se targuer de ne jamais en commettre ? ou encore d’être incollable en tout domaine ?

 

J’entends déjà vos hauts cris vengeurs :

 

— D’accord, mais de là à faire une faute à tous les mots…

 

Je le concède, mais prenons le temps de réfléchir à la question. Vous en connaissez beaucoup des gens qui font intentionnellement des fautes (sauf à utiliser le codage/langage sms) ?

 

Moi pas, en revanche, je connais beaucoup de gens qui sont passés à côté de leur scolarité pour des raisons diverses ou qui sont atteints de troubles de la concentration, de dyslexie ou autres soucis ayant un impact sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Ces gens méritent-ils d’être fustigés ou moqués à chaque fois qu’ils osent s’exprimer ? Hum ? Sans doute autant que celui qui marche de travers suite à une hémiplégie *

 

— Ils pourraient faire des efforts. Les cours du soir, ça existe… et puis les correcteurs d’orthographe aussi ça existe.

 

Pas faut, là aussi je le concède sauf que :

 - Concernant les cours du soir, faut avoir le temps et les moyens. Après huit heures de boulot, les devoirs des mômes auxquels par ailleurs on ne comprend rien, ce n’est pas si évident. Y a des associations, je sais, j’en ai fait partie, mais le plus souvent les cours sont dispensés pendant les heures ouvrées.

 - Concernant les correcteurs, faut-il encore savoir qu’ils existent et savoir s’en servir : rien n’est plus traître qu’un correcteur automatique (le nombre de trucs bizarres ou hallucinants que j’ai pu écrire avec leur aide). vi parce que je le confesse, je fais partie de ces gens qui ne peuvent écrire une phrase sans l’aide d’un correcteur. D'ailleurs, cet article est sans doute truffé de fautes.

 

En bref, se moquer de quelqu’un qui fait des fautes n’est pas très charitable, mais aussi souvent cruel.

 - soit il n’en est pas conscient et vous risquez juste de le vexer sans autre effet que de le mettre en rogne

 - soit il en est conscient et au mieux, il va se sentir renvoyer dans les cordes, mis à l’index, muselé, au pire, il va rentrer dans sa coquille et ne plus oser s’exprimer.

 

Au bout du compte, vous aurez gagné quoi ?

 

— Au moins, on aura plus à supporter la vue de ses fautes qui nous agressent !

 

Oui bien sûr, ça va de soi. Après tout, cacher la misère a toujours été la règle, c’est plus facile que la combattre. Ceux qui ne savent pas écrire n’ont qu’à se taire, comme ceux qui n’ont plus de domicile n’ont qu’à aller se terrer à la campagne ou à l’étranger plutôt que de squatter nos trottoirs.

 

Oh, mais je vais sans doute trop loin, ce n’est pas ce que vous vouliez dire… croyez-moi je n’en doute pas. Pour savoir à quel point la ville n’est pas faite pour une personne à mobilité réduite, il faut avoir essayé de la traverser avec des béquilles ou un fauteuil roulant.

 

Vous n’aviez juste pas envisagé les choses sous cet angle là parce que ça ne vous concerne pas.

 

C’est tout à fait normal et je ne vous en veux pas. D’ailleurs lorsque les attaques sont dirigées contre moi, je me contente de demander à la personne de me pointer les fautes qui m’ont échappées en lui expliquant que je ne les vois pas et pourquoi (si j’en ai le temps). Je peux me montrer beaucoup plus virulente lorsque je vois sur des forums ou des fils FB, des gens s’en prendre à plusieurs sur une seule personne comme de sales gamins dans une cour d’école.

 

Petit aparté à destination de mes contacts qui pourraient se sentir visés, cet article couvait en moi depuis longtemps, je n’avais juste jamais pris le temps de l’écrire. Il sera sans doute suivi d'autres sur le sujet.

 

 

* exemple pris au hasard parmi une foultitude d’autres

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Christine Brignon (mercredi, 17 juin 2015 14:43)

    Tu as raison de renvoyer à ton tour les moqueurs dans les cordes et d'assumer ta dyslexie Luce. De plus en plus de gens font des fautes d'orthographe maintenant pour toutes sortes de raisons qui n'ont rien à voir avec l'inculture.