ImaJn'ère

Cet article se veut le premier d'une série consacrée aux salons et autres conventions et festivals de l'Imaginaire. Il ne s'agira pas ici de raconter "mon fabuleux ou désastreux weekend", mais d'essayer de présenter l'événement concerné, d'en faire le portrait au plus près. Et pour commencer, j'ai choisi ImaJn'ère, tout simplement, parce que c'est le premier que j'ai fait cette année.

 

 

 

ImaJn’ère est un petit salon consacré au polar et à l'imaginaire, organisé par une équipe de passionnés qui ont tous à cœur de faire de ce rendez-vous annuel, un moment de convivialité, d’émulations et de partage.

 

Pourquoi, mets-je en avant cet aspect ? Parce que ce n’est pas toujours le cas et que le but visé par les organisateurs a toujours une incidence sur l’ambiance du salon. Ici, il est clair que l’équipe tient à satisfaire autant les exposants que les visiteurs : tout le monde doit repartir avec l’envie de revenir et c’est une pure réussite !

 

La fréquentation y est peut-être un peu confidentielle, mais elle se compose de lecteurs assidus et voraces qui profitent de l’événement pour faire le plein de livres et découvrir de nouvelles plumes : bref, le rêve de tout auteur !

 


photos empruntées à la page FB d'ImaJn'ère

 

Pour arriver à ce résultat, l’équipe ne lésine pas sur les moyens. Le bataillon de bénévoles est non seulement impressionnant pour un si petit salon, mais au top. Tous s’efforcent de palier aux inconvénients inhérents au lieu : les salons Curnonsky sont sans aucun doute un cadre magnifique, mais situés en plein centre historique d’Angers leurs accès n’est pas des plus simple (Le plan de circulation de la ville est non seulement compliqué, mais encore en plus fâché avec googlemap). Cependant décharger ne pose pas de problème grâce à la diligence des bénévoles, trouver une place de parking gratuite relève toutefois du coup de chance.


Photos empruntées à la page FB d'ImaJn'ère

 

Les animations sont nombreuses et sympathiques : expositions, tables rondes, rencontres avec un ou plusieurs auteurs ou encore maison d’édition. Lectures musicales, mais aussi le traditionnel concert qui clôture la journée du samedi. (Là, petit bémol, les musiciens semblent tous et partout avoir du mal à régler leur sono ou alors, c’est un complot visant à nous rendre tous sourds et aphone)

 


Photos empruntées à la page FB d'ImaJn'ère

 

Le moment fort et original d’ImaJn’ère c’est le repas pris en commun le samedi soir sur place. Il a la particularité de réunir organisateurs, bénévoles et exposants, auteurs comme éditeurs dans un magnifique moment de convivialité et d’échanges. Et qui dit échanges, dit forcément progrès et volonté de toujours améliorer la fête…

 

Autre énorme + de ce salon, jusqu’ici les participants sont tous, dans la mesure du possible, logés chez des membres de l’équipe.

Photo empruntée à Bruno Pochesci

Ville : Angers (centre historique)

Public : composé pour une grande part d’aficionados

 

Lieu : Les Salons Curnonsky, un superbe bâtiment. Comme le nom de ce lieu le suggère, la manifestations s'étale sur plusieurs salles sans que ce soit préjudiciable. Avantage : une isolation thermique excellente. Inconvénients des: escaliers incontournables et quelques difficultés d'accès.

Fléchage : quasi inexistant

 

 

Parking : municipal et payant

Bénévoles : nombreux, impliqués et empressés

Hébergement : chez l'habitant (membres de l'équipe organisatrice, ce qui est super sympathique)

Restauration : sur place

Toilettes : nickelles mais situées en sous sol donc double escaliers


Internet : pas de site, mais un blog qui peut rester mort entre deux salons. La page FB est souvent plus réactive

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Pascal Bléval (mercredi, 10 mai 2017 16:00)

    Ce retour d'expérience donne envie, c'est sûr.

    J'ose imaginer qu'ils sont ouverts aux auto édités?

    Quoi qu'il en soit, merci pour cet article instructif !

  • #2

    Jean-Hugues Villacampa (mercredi, 10 mai 2017 18:40)

    Merci pour cette très belle description
    C'est vrai que notre nombre de visiteurs ne dépasse pas le millier mais ce ne sont pas des badauds et de nombreux auteurs nous disent qu'ils vendent plus chez nous que sur des salons plus gros.
    Il existe un ascenseur réservé aux personnes handicapées mais c'est vrai qu'il faut demander à l'un des nombreux bénévoles et sociétaires d'imaJn'ère pour y avoir accès. (Et moi-même n'ait aucune idée de l'endroit où il se trouve !)

  • #3

    Marguerite lael (jeudi, 11 mai 2017 00:55)

    Merci pour ce retour très intéressant, ça peut être un gros plus quand on doit se décider à aller à tel ou tel endroit. Très sympa le diner en commun et le loger chez les bénévoles !